Quelles solutions ont les entreprises pour placer leur argent ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Quelles solutions ont les entreprises pour placer leur argent ?

À l’heure actuelle, les entreprises ont de plus en plus de mal à choisir le meilleur moyen de placer leur argent. Néanmoins, la législation Française met en œuvre de nombreuses solutions destinées aux entreprises pour valoriser leur trésorerie. Mais qui prend la décision de placer l’argent d’une entreprise ? Quel cadre légal faut-il appliquer ? Par quels moyens peut-on accroître les fonds inusités d’une entreprise ? Les solutions de placement comportent-elles plus d’inconvénients que d’avantages ? Le placement d’argent est-il pertinent pour toutes les catégories d’entreprises ? Examinons la situation au regard de ces différentes perspectives.

Une entreprise peut elle réellement et facilement faire fructifier son épargne ?

Dans un premier temps, il est important de savoir que le placement d’argent appartenant à une entreprise ne peut pas être mis en parallèle avec celui d’un particulier. C’est le gérant de l’entreprise qui prend la décision de placer les fonds de son entreprise pour les faire fructifier en accord avec les conditions relatives de son mandat et l’objet social de l’entreprise. Rappelons que l’objet social d’une entreprise caractérise la nature des activités exercées par une entreprise. Dans le cas où le chef d’entreprise entreprend des placements qui ne sont pas conformes avec l’objet social, il assume l’intégralité des faits en engageant sa responsabilité au titre de l’acte anormal de gestion. Cet acte anormal de gestion peut mettre en cause à travers les charges de l’entreprise, des dépenses effectuées qui ne sont pas dans l’intérêt de l’entreprise. Ces éléments résultent de la législation fiscale mise en application dans toutes les entreprises, il est donc nécessaire de demander des renseignements à des experts professionnels en matière de fiscalité pour ne pas prendre de risque. De manière courante, les statuts de l’entreprise (SARL, SAS, EI, EURL, etc.) limitent la prise de risque.
Deux principes essentiels régissent le fonctionnement d’une entreprise. D’une part, l’objet social interdit fréquemment l’acte de spéculation à court terme et le manque de garantie du capital, c’est-à-dire qu’une entreprise obtient des bénéfices grâce à son activité commerciale ou industrielle, mais pas avec ses placements. D’autre part, selon la nature de l’activité d’une entreprise, il est important qu’elle puisse mobiliser assez vite les sommes nécessaires au fond de roulement ou encore perpétuer le financement de l’entreprise dans les phases creuses.
C’est pourquoi les solutions de placement sont parfois peu envisagées par les entreprises.

Où placer son argent / sa trésorerie pour une entreprise ?

Malgré ces différents écueils, il existe toutefois des moyens qui peuvent être mis en place pour faire accroître les fonds inutilisés de l’entreprise.
La solution traditionnelle pour placer l’argent inactif d’une entreprise réside dans le compte à terme (CAT). C’est un produit d’épargne qui autorise le placement d’une somme d’argent sur une durée déterminée avec un taux d’intérêt défini en amont. L’atout majeur de ce système de placement est la certitude de récupérer les fonds placés à une date prévue, majorée des intérêts. Il existe le CAT classique à taux fixe et le CAT à taux progressif, où la rémunération augmente en fonction des trimestres ou des années. Pour une rentabilité optimale, il est recommandé d’effectuer au minimum un placement sur une durée de 3 ans.
La deuxième solution de placement met en œuvre le principe de l’acquisition de l’usufruit d’une société civile de placement immobilier (SCPI). Ce type de placement doit correspondre avec l’objet social de l’entreprise, en laissant à l’entreprise le choix de réaliser des investissements immobiliers de placements. Pour résumer simplement, ce système est idéal pour une entreprise souhaitant réaliser un placement fiable en valeur immobilière, mais en revanche, les fonds placés ne sont pas disponibles avant la fin de la durée du contrat contrairement au CAT. De plus, ce mécanisme de placement repose sur une durée fixe au choix de 5 ou de 10 ans. On peut noter que dans le cadre d’une entreprise qui est soumise à l’impôt sur les sociétés, l’entreprise est taxée de 15 ou 33 % selon le l’échelon de bénéfice imposable de l’entreprise.
Ces deux solutions sont les plus recommandées pour le placement de la trésorerie d’une entreprise parce qu’elles permettent une prise de risque moindre pour celle-ci. Il existe évidemment d’autres mécanismes de placement comme les contrats de capitalisation ou encore le système en vogue des « banques corporate » qui permet aux entreprises de créer leurs propres banques pour obtenir une meilleure rentabilité de leurs investissements, mais dans un souci de concision, ce sujet sera traité dans les semaines à venir.
Pour conclure, on peut donc dire que les solutions de placement pour une entreprise sont multiples, mais qu’il est néanmoins laissé à l’entreprise le soin d’évaluer l’intérêt et les conséquences des différents systèmes proposés préalablement en fonction de sa taille et du statut de celle-ci.

Les dernières actualités de vos finances et de votre patrimoine

55 milliards d’euros : c’est le montant total épargné par les Français durant le confinement (source : OFCE) ! Malgré la reprise de la consommation depuis mi-mai, beaucoup d’entre vous préfèrent encore pallier l’incertitude et conserver des liquidités plutôt que de les dépenser. … Read More
Le lancement du Plan d’Epargne Retraite (PER) en octobre 2019 soulève parmi nos clients de nombreuses questions. Le PER permet en effet de bénéficier d’une sortie en capital à 100%, contrairement aux anciens produits d’épargne, tels que le PERP et … Read More
Un de nos collaborateurs a écrit quelques vers sur les SCPI. Nous avons trouvé cela amusant, donc nous vous partageons son poème ! Ronsard, du Bellay, Apollinaire… : la relève du 21ème siècle est assurée 😂 Ô toi, Société Civile … Read More
Face aux nombreuses questions de nos clients et à l’incertitude provoquée par la crise sanitaire, Maxime Camus fait le bilan pour Grisbee. Les Fintech sont-elles les grandes gagnantes de la crise sanitaire du COVID-19 ? Pendant le confinement, les statistiques … Read More
Face aux nombreuses questions de nos clients et à l’incertitude provoquée par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, Grisbee a organisé cette seconde table ronde consacrée aux SCPI et à leur avenir avec: Jean-Christophe ANTOINE, Président du groupe Atland … Read More
Depuis plusieurs semaines, tous les secteurs économiques et financiers sont impactés par la crise sanitaire que nous traversons. Immobilier, marchés financiers, … : quelle stratégie d’investissement adopter face à la crise du COVID-19 ? Pour vous aider à y voir … Read More

Retrouvez tous nos conseils financiers

Conseil

Investir en bourse

Tout savoir pour démarrer en bourse

Voir nos conseils
investir dans l'immobilier
Conseil

Investir dans l'immobilier

L'immobilier : l'investissement préféré des Français

Voir nos conseils
preparer_sa_retraite
Conseil

Préparer sa retraite

Des revenus complémentaires pour votre retraite

Voir nos conseils
Conseil

Placer de l'argent sans risque

Comment épargner en toute sérénité

Voir nos conseils
Investissement et plaisir
Conseil

Associer investissement et plaisir

Quand investir rime avec plaisir !

Voir nos conseils
defiscaliser
Conseil

Les meilleures solutions pour défiscaliser

Réduisez votre imposition

Voir nos conseils
Conseil

Transmettre son patrimoine

Optimisez la transmission de votre patrimoine

Voir nos conseils
Conseil

Placer de l'argent pour ses enfants

Préparez l'avenir de vos enfants

Voir nos conseils