Simulateurs – Frais de succession

Simulateur de droits de succession

Calculez les frais de succession qui pèsent sur votre patrimoine et découvrez comment les réduire en quelques clics, grâce à notre calculette.

Calcul des droits de succession en ligne

Lors d’un héritage, les droits ou frais de succession à payer peuvent coûter très cher aux héritiers du défunt.

Le patrimoine taxable transmis est en effet soumis à un barème progressif d’imposition, dont la tranche la plus élevée atteint 45%.

Grâce à notre simulateur de droits de succession en ligne, découvrez en quelques clics quelle fiscalité pèse sur vos héritiers et les solutions qui s’offrent à vous pour les réduire.

Après avoir renseigné votre situation personnelle et patrimoniale, notre simulateur calculera vos frais de succession et vous proposera si possible des leviers pour les optimiser : donations, assurances-vie, groupements fonciers…

Tout savoir sur la simulation de frais de succession

Notre simulateur prend en compte l’essentiel des données nécessaires pour calculer les droits de succession que supporteraient vos héritiers en cas de décès :

  • Votre situation matrimoniale : votre statut de célibataire, marié ou pacsé, et votre régime matrimonial ont un impact sur vos frais de succession ;
  • Vos enfants : vos enfants bénéficient d’une réserve héréditaire que prend en compte notre simulateur ;
  • L’existence éventuelle d’un testament, qui fixe les règles de répartition de votre patrimoine entre vos différents héritiers ;
  • Les donations que vous avez consenties, notamment dans les 15 dernières années ;
  • Les assurances-vie que vous possédez et leurs bénéficiaires ;
  • Le détail de votre patrimoine, qui peut être soumis à certaines exonérations.

En France, la situation matrimoniale du défunt a une grande importance lors de la transmission de son patrimoine et le calcul des frais de succession.

En effet, les époux mariés bénéficient d’un régime très favorable. Un conjoint marié héritera d’une partie du patrimoine sans payer aucun droit de succession. Le régime matrimonial permet aussi de transmettre son patrimoine de manière plus ou moins étendue à son conjoint, par exemple avec une clause d’attribution.

Moins chanceux, le partenaire de PACS se retrouve exclu de l’héritage, sauf si un testament en sa faveur a été rédigé par le défunt. Dans ce cas, le patrimoine transmis est également exonéré de droits de succession.

Pire, le concubin se retrouve taxé à 60% si le défunt a prévu dans son héritage de lui transmettre certains de ses biens.

Notre simulateur de droits de succession intègre ces différentes situations.

Les héritiers bénéficient d’un abattement sur l’héritage perçu.

L’abattement accordé par l’administration fiscale dépend du lien de parenté avec le défunt.

A titre d’exemple, un enfant qui reçoit un patrimoine d’un de ses parents défunt est ainsi exonéré à hauteur de 100 000 euros.

Notre simulateur intègre les abattements, en fonction du lien de parenté que vous indiquez avec vos héritiers.

L’assurance-vie est un outil particulièrement efficace pour transmettre son patrimoine dans de bonnes conditions.

Chaque héritier indiqué dans la clause bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 152 500 euros totalement exonérés de frais de succession.

Bien choisir sa clause bénéficiaire est donc essentiel et peut vous permettre d’optimiser la transmission de votre patrimoine.

Dans votre simulation, vous pourrez renseigner les assurances-vie que vous détenez et leurs clauses bénéficiaires. L’outil, ainsi que les conseillers de Grisbee, pourront vous proposer de les modifier le cas échéant.

Donner son patrimoine de son vivant est également une solution à connaître pour anticiper au mieux la transmission de son patrimoine.

Cas le plus fréquent : un parent peut donner jusqu’à 100 000 euros à chacun de ses enfants, tous les 15 ans, sans supporter de frais de succession.

Plus avantageux encore, il est possible de réaliser une donation en démembrement de propriété.

Vous allez pouvoir indiquer dans notre simulateur les donations éventuellement réalisées et découvrir votre marge de manoeuvre sur le sujet.

Télécharger notre guide sur les frais de succession

En complément de votre simulation, si vous souhaitez tout savoir sur la fiscalité des successions, téléchargez notre guide de 14 pages.

A la lecture de ce guide pédagogique, vous découvrirez :

  • qui sont vos héritiers légaux et quelles sont les règles possibles en matière de testament (réserve héréditaire vs. quotité disponible) ;
  • comment sont calculés précisément les droits de succession (détermination du patrimoine taxable, abattement par héritier, barème progressif…)
  • les principales pistes pour optimiser vos frais de succession.

Besoin de conseils pour réduire vos frais de succession ?

Prendre rendez-vous

Etre rappelé

01 39 43 32 61

Appelez-nous du lundi au vendredi, de 9h à 19h (appel non surtaxé)

Nos conseillers sont à votre disposition pour toutes vos questions financières

Nous vous accueillons au 3 rue Pétigny à Versailles (78000)

Foire aux questions

Des droits de succession peuvent être payés par les héritiers lorsqu’ils touchent un héritage.

Au moment d’un décès, le patrimoine taxable est déterminé, ainsi que la part qui revient à chaque héritier. Le patrimoine transmis est ensuite soumis à un barème d’imposition, après un éventuel abattement, lié au lien de parenté entre le défunt et l’héritier.

Pour tout savoir sur les règles de calcul de ces frais, découvrez notre guide sur les frais de succession.

Si vous souhaitez protéger vos proches, il est primordial d’anticiper la transmission de votre patrimoine.

Régulièrement, lors de transmissions, les héritiers d’une famille se trouvent dans l’obligation de vendre un bien du défunt, afin d’être en mesure de payer les droits de succession. C’est une situation qui peut s’avérer traumatisante, surtout lorsque ce bien a une valeur sentimentale importante aux yeux des héritiers (maison familiale par exemple).

Afin d’éviter cela, calculer les frais de succession qui pèsent sur votre patrimoine est une première étape afin d’envisager des solutions pour le transmettre dans de bonnes conditions.

L’Etat a prévu un certain nombre de dispositifs qui permettent de favoriser la transmission du patrimoine entre les générations. Son objectif : faire en sorte que le patrimoine soit transmis le plus tôt possible aux Français qui en ont le plus besoin.

Les règles concernant les donations sont les plus connues : tous les 15 ans, vous pouvez donner 100 000 euros à chacun de vos enfants, sans aucun droit de succession à payer. Ce dispositif avantageux implique de souhaiter donner au plus tôt une partie de son patrimoine à ses enfants, afin de l’exonérer progressivement d’impôt à payer (tous les 15 ans).

Grâce à notre simulateur, vous pouvez découvrir en quelques clics les frais de succession qui pèsent sur votre patrimoine et des solutions chiffrées pour les réduire.

Inscrivez-vous à notre prochain webinaire "Donnez du sens à votre impôt" jeudi 1er décembre à 18h ⏰
This is default text for notification bar