S'inscrire
S'inscrire

Webinaire : “Réforme des retraites 2023 : quels impacts pour vous ?”

Facebook
Twitter
LinkedIn
REPLAY webinaire retraite réforme 2023 macron

Dans ce webinaire, on vous explique tout pour mieux comprendre les évolutions de la réforme des retraites 2023 et l’anticiper au mieux !

Zoom sur la réforme des retraites

La retraite est au cœur de l’actualité depuis le mois de janvier !

Et pour cause, le gouvernement français a mis en place de nouvelles mesures. Parmi elles, l’augmentation de l’âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans, qui a suscité l’opposition de la majorité de la population.

Pour vous aider à comprendre toutes les évolutions de la réforme et anticiper au mieux votre retraite, nous avons organisé un webinaire : “Réforme des retraites : quels impacts pour vous ? 🧐“, avec Nathalie Badaire, experte sur le sujet depuis 20 ans.

Calcul de la retraite, validation des trimestres, dispositifs dérogatoires, erreurs… : on vous explique tout pour mieux comprendre la retraite après la réforme de 2023 ! Et préparer votre retraite… 😎

La retraite : fonctionnement et notions clés 

La retraite est la période de la vie où l’on cesse son activité professionnelle et où l’on peut profiter de son temps libre. En France, elle est généralement accompagnée d’une pension régulière pour assurer une certaine sécurité financière.

La retraite est déterminée en fonction de l’âge atteint, de la durée de la carrière professionnelle et des revenus perçus tout au long de celle-ci. Ces facteurs sont pris en compte pour établir le montant de la pension ou de l’allocation de retraite.

Quel que soit votre statut, vous êtes tenu de cotiser au régime de base et au régime complémentaire de retraite. Par ailleurs, il existe également un régime supplémentaire facultatif qui offre la possibilité de bénéficier d’un complément de revenu lors de la retraite.

Pour comprendre le système de retraite, les deux notions fondamentales sont : 

  • l’âge légal : l’âge minimum à partir duquel il est possible de faire une demande de retraite (62 ans avant la réforme, qui a été porté à 64 ans désormais), 
  • le taux plein: taux maximum appliqué aux pensions de retraite. Le taux plein est généralement atteint lorsque les conditions requises en termes de durée de cotisation ou d’âge sont remplies, permettant ainsi de bénéficier d’une pension de retraite maximale. 

Lorsque vous atteignez l’âge légal et que vous bénéficiez du taux plein, vous avez droit à une retraite complète. Cela signifie que vous pouvez demander et recevoir la totalité de vos prestations de retraite sans subir de décote ou de réduction.

A noter : Vous avez le droit à une retraite à taux plein si vous partez à la retraite à 67 ans, quel que soit votre nombre de trimestres d’assurance retraite.

Les grandes nouveautés de la réforme des retraites : 

La réforme des retraites en France en 2023, menée sous la présidence d’Emmanuel Macron, et portée par la Première Ministre Élisabeth Borne et le ministre du Travail Olivier Dussopt, englobe un ensemble de mesures visant à réviser le système de retraite français.

Zoom sur les principales nouveautés de cette réforme !

Augmentation progressive de l’âge de départ à la retraite d’ici à 2030

L’une des mesures phares de la réforme des retraites en France en 2023 a été l’augmentation de l’âge de départ à la retraite, passant de 62 à 64 ans. Actuellement fixé à 62 ans, l’âge légal de départ va progressivement être augmenté de 3 mois, pour atteindre 64 ans d’ici à 2030. Dès 2030, les personnes nées à compter de 1968, devront attendre d’avoir atteint l’âge de 64 ans pour partir légalement à la retraite.

Cette augmentation se fait de manière progressive pour les personnes nées à partir du 1er septembre 1961, excluant ainsi les personnes nées avant cette année de cette réforme :

Je suis né.e enMon âge légal estJ’ai le taux plein si je totalise ou si j’ai Je peux être à la retraite d’office à
196062 ans167 trimestres67 ans70 ans
01/01/1961 au 31/08/196162 ans168 trimestres67 ans70 ans
01/09/1961 au 31/12/196162 ans et 3 mois169 trimestres67 ans70 ans
196262 ans et 6 mois169 trimestres67 ans70 ans
196362 ans et 9 mois170 trimestres67 ans70 ans
196463 ans171 trimestres67 ans70 ans
196563 ans et 3 mois172 trimestres67 ans70 ans
196663 ans et 6 mois172 trimestres67 ans70 ans
196763 ans et 9 mois172 trimestres67 ans70 ans
1968 et +64 ans172 trimestres67 ans70 ans

Pension de retraite minimum de 1 200 €

Une autre mesure importante de la réforme des retraites en France en 2023 concerne la mise en place d’un minimum pour les retraites complètes. Désormais, le montant minimum des pensions de retraite complètes est fixé à 85% du SMIC, soit près de 1 200 euros. Cette disposition vise à garantir un niveau de revenu minimum pour les retraités et à lutter contre la précarité financière après la cessation d’activité.

Il est important de noter que cette mesure s’appliquera aux salariés, aux artisans-commerçants et aux agriculteurs.

Augmentation progressive du nombre de trimestres requis pour le taux plein

Selon la réforme Touraine de 2014, la durée d’assurance requise pour bénéficier du taux plein a été maintenue à 43 annuités, ce qui correspond à 172 trimestres. Cela signifie que pour obtenir une pension de retraite à taux plein, il sera nécessaire de justifier d’une carrière comprenant au moins ce nombre de trimestres cotisés.

Cette nouvelle réforme a accéléré la mise en place des conditions de durée d’assurance requises pour bénéficier du taux plein. La réforme Touraine, déjà en vigueur, imposait un nombre de trimestres requis pour les générations nées à partir de 1973. Cependant, avec l’adoption définitive de la réforme actuelle, ce nombre de trimestres requis s’appliquera désormais également aux personnes nées à partir de 1965.

Partir plus tôt à la retraite grâce à 2 dispositifs dérogatoires

Des dispositifs dérogatoires offrent des possibilités de départ anticipé à la retraite, permettant aux personnes concernées de bénéficier de leur pension de retraite avant l’âge légal. Il est important de vérifier les critères spécifiques et de se renseigner auprès des organismes compétents pour déterminer l’éligibilité et les démarches à suivre.

Les deux dispositifs dérogatoires qui permettent un départ anticipé à la retraite sont :

  • La retraite anticipée en situation de fragilité (ou pour pénibilité) s’adresse aux travailleurs exposés à des conditions de travail difficiles ou à des facteurs de pénibilité. Il permet de partir à la retraite plus tôt en raison de l’impact sur la santé ou de la nature pénible du travail effectué. Les critères d’éligibilité sont basés sur des facteurs de pénibilité spécifiques définis par la législation. 
  • La retraite anticipée pour carrière longue concerne les assurés qui ont commencé à travailler jeunes et qui ont cotisé pendant une durée significative. Il permet de partir à la retraite avant l’âge légal, sous certaines conditions. Les critères d’éligibilité peuvent varier, mais généralement, il faut avoir cotisé un nombre minimum de trimestres et justifier d’un certain nombre de trimestres cotisés avant un âge déterminé.

Le tableau ci-dessous récapitule les deux dispositifs dérogatoires pour un départ anticipé à la retraite :

dispositifs dérogatoires pour un départ anticipé à la retraite

Comment se comptent les trimestres pour la retraite ?

La validation d’un trimestre de retraite ne dépend pas du nombre d’heures travaillées, mais des revenus perçus sur une période donnée. 

Pour valider 1 trimestre de retraite, il faut avoir gagné au cours de l’année l’équivalent de 150 fois le Smic horaire minimum. En 2023, il faut avoir gagné un revenu annuel de 6 762€ pour valider 4 trimestres dans l’année. Et ce, quel que soit le nombre de mois travaillés. Il est toutefois impossible de valider plus de 4 trimestres par an.

Plusieurs types de périodes sont comptabilisés au sein des trimestres de retraite notamment : 

  • les périodes de travail cotisée en France (ou à l’étranger sous conditions). 
  • les périodes indemnisées (chômage, maladie).
  • les périodes non indemnisées (chômage sous conditions).
  • le congé parental.

Il est également possible d’obtenir des trimestres de majoration liés à la maternité ou à l’éducation d’un enfant.

Reconstitution de carrière : des erreurs peuvent arriver

Il existe 42 régimes de retraite en France. Avant toute démarche, il est important de bien régulariser vos activités pour maximiser vos droits à la retraite en France, étant donné la complexité de son système de retraite avec ses nombreux régimes.

Selon notre partenaire, Nathalie Badaire : “8 relevés d’informations sur 10” manquent d’informations et donc impactent le montant des droits et la date de départ.  De plus, d’après la Cour des Comptes 1 pension sur 7 a été mal attribuée en France.

Les principales erreurs de la pension de retraite sont dues à des :

  • Périodes non enregistrées,
  • Erreurs de calcul au stade de la liquidation,

Il est possible aussi que les erreurs surviennent lors de l’interprétation des règles spécifiques à un régime de retraite particulier, ce qui peut conduire à des erreurs dans le calcul des droits à la retraite.

Ces erreurs peuvent impacter la date de départ et le montant des droits !

Comment bénéficier d’une majoration de la pension de retraite ?

Pour bénéficier d’une majoration de la pension de retraite, il est important de prendre en compte les spécificités liées à chaque statut professionnel.

Le tableau ci-dessous indique comment les salariés, commerçants, agents non titulaire d’État et professions libérales peuvent bénéficier d’une majoration de leur pension retraite (de base mais aussi complémentaire) :

Les dispositifs d’aménagement de fin de carrière

Les dispositifs d’aménagement de fin de carrière comprennent le rachat de trimestres, la retraite progressive et le travail en cumul avec la retraite.

Le rachat de trimestre

Pour obtenir une retraite anticipée, il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres.

Cela permet de prendre en compte des années d’études ou des années incomplètes.

De plus, cette opération de rachat de trimestres est déductible fiscalement.

Bon à savoir : si vous avez effectué des rachats de trimestres qui se sont avérés inutiles en raison du report de l’âge légal de départ à la retraite, l’État a mis en place un dispositif de remboursement.

La retraite progressive

Opter pour ce système, vous permet de prendre votre retraite de manière progressive tout en continuant de travailler et de percevoir un revenu. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez :

  • Justifier d’au moins 150 trimestres validés.
  • Atteindre l’âge légal moins deux ans (soit 64 ans après la réforme).
  • Réduire le temps de travail ou les revenus d’au moins 20%.
Avantages retraite progressiveInconvénients retraite progressive
Transition douce entre votre emploi et la retraiteLe calcul de l’indemnité de départ en retraite peut être impacté en l’absence de négociation
Création de nouveau droits de retraiteLe montant de la pension de retraite
définitive peut être impacté
Accord de l’employeur non nécessaire, si le salarié est déjà à temps partiel
L’employeur peut s’opposer à une demande de passage à temps partiel que si l’activité économique de l’entreprise le justifie

Le cumul emploi-retraite de base

En tant que retraité de l’Assurance retraite du régime général de la Sécurité sociale, vous avez la possibilité de reprendre ou de poursuivre une activité professionnelle et de cumuler, sous certaines conditions, votre pension de retraite de base avec les revenus de cette activité.

Le cumul emploi – retraite peut être total ou partiel.

Le tableau ci-dessous représente le cumul intégral vs le cumul partiel

AvantagesInconvénients
Possibilité de reprise d’un contrat de
travail sans délai carence
Délai de carence de 6 mois en cas de reprise
d’un contrat de travail
Pas de plafond de revenusRevenus cumulés plafonnés et pensions
diminuées en cas de dépassement
Nouveaux droits à retraite complémentaire possibleCotisations versées à fonds perdus

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire cet article du gouvernement “Retraite du salarié : cumul emploi – retraite“.

Votre retraite en 5 étapes

Découvrez les cinq étapes clés pour comprendre et préparer au mieux votre retraite.

  • Entre 35 et 45 ans : je télécharge mon RISE sur www.lassuranceretraite.fr.
  • Entre 45 et 55 ans : je contrôle mon RISE et je demande la régularisation des périodes manquantes.
  • Entre 55 et 60 ans : je définis ma stratégie de départ à la retraite : retraite anticipée, retraite simple, retraite progressive, cumul emploi retraite ou rachat de trimestres.
  • 6 mois avant la date identifiée de départ à la retraite : Je demande ma retraite sur le site www.lassuranceretraite.fr et je préviens mon employeur.
  • À la date d’effet : je reçois mes paiements et mes notifications de pensions, que je contrôle dans un délai de deux mois à compter de leur réception.

Il n’est jamais trop tôt pour préparer votre retraite

Il n’est jamais trop tôt pour préparer sa retraite ! Prenez dès à présent rendez-vous avec un conseiller en gestion de patrimoine Grisbee, qui vous aidera à définir la meilleure stratégie pour vos projets.

Un autre projet ? N’hésitez pas à contacter notre cabinet en gestion de patrimoine !

Replay “Réforme des retraites 2023 : quels impacts pour vous ?”

Retrouvez ci-dessous le replay de notre conférence pour mieux comprendre la retraite après la réforme 2023 👇🏻


Les dernières actualités de vos finances et de votre patrimoine

Retrouvez tous nos conseils financiers

Investir en bourse - conseils
Conseil

Investir en bourse

Tout savoir pour démarrer en bourse

Voir nos conseils
investir dans l'immobilier
Conseil

Investir dans l'immobilier

L'immobilier : l'investissement préféré des Français

Voir nos conseils
Préparer sa retraite
Conseil

Préparer sa retraite

Des revenus complémentaires pour votre retraite

Voir nos conseils
Placer argent sans risque
Conseil

Placer de l'argent sans risque

Comment épargner en toute sérénité

Voir nos conseils
Investissement et plaisir
Conseil

Associer investissement et plaisir

Quand investir rime avec plaisir !

Voir nos conseils
conseils defiscalisation
Conseil

Les meilleures solutions pour défiscaliser

Réduisez votre imposition

Voir nos conseils
transmettre son patrimoine

Transmettre son patrimoine

Optimisez la transmission de votre patrimoine

Voir nos conseils
Placer de l'argent pour ses enfants
Conseil

Placer de l'argent pour ses enfants

Préparez l'avenir de vos enfants

Voir nos conseils
Placements ISR - Investir de manière responsable
Conseil

Tout savoir sur l'investissement durable

La finance durable

Voir nos conseils
Fonds de partage sens épargne association

Tout savoir sur les fonds de partage

La finance durable

Voir nos conseils
Différences assurance vie luxembourgeoise vs française
Conseils

Différences assurance-vie luxembourgeoise et française

Retour Comparatif entre l’assurance-vie au Luxembourg et en France Assurance-vie luxembourgeoise vs assurance-vie française : le guide comparatif L’assurance-vie est un pilier de l’épargne en Europe. Elle se décline en deux modèles phares : l’assurance-vie luxembourgeoise et l’assurance-vie française. Chacune … Read More

En savoir +
Placement de trésorerie
Conseil

Placer la trésorerie de son entreprise

Placez votre trésorerie

Voir nos conseils
épargne salariale, Intéressement Abondement Participation
Conseil

Épargne salariale

Épargne salariale

Voir nos conseils
Rémunération du dirigeant
Conseil

Rémunération du dirigeant

Rémunération du dirigeant

Voir nos conseils