Préparer sa retraite

Découvrez dès à présent comment disposer de revenus complémentaires lors de votre départ à la retraite

preparer_sa_retraite

Le départ à la retraite est un sujet à prendre très au sérieux. Il est nécessaire de s’y prendre à l’avance afin de préparer cela le mieux possible.

Le départ à la retraite entraîne en effet une réduction importante des revenus, et donc par extension une baisse du pouvoir d’achat.

Etre propriétaire de sa résidence principale, en ayant remboursé les crédits associés au bien, est le premier objectif à viser pour votre départ à la retraite. Mais cela peut s’avérer insuffisant. 

Afin de compenser votre perte de revenus, il peut ainsi être réellement intéressant de commencer à épargner et investir des années à l’avance afin de disposer de revenus complémentaires à l’âge de la retraite.

Assurance-vie, PER, immobilier, SCPI : découvrez dès à présent les principales solutions qui s’offrent à vous pour profiter de revenus complémentaires une fois l’âge de la retraite survenu !

Découvrez les meilleures assurances-vie du marché

Ouvrir un Plan d'Epargne Retraite (PER)

En complément de votre couverture retraite obligatoire, vous pouvez souscrire à un Plan d’Épargne Retraite (PER) qui vous permettra, lors de votre départ à la retraite, de disposer d’un revenu complémentaire régulier.

Comme une assurance-vie, l’épargne peut être investie sur des fonds en euros à capital garanti ou sur des unités de compte (fonds, ETF, SCPI…).

Le PER est un investissement accessible à partir de quelques centaines d’euros et il est possible de mettre en place des versements réguliers afin d’épargner progressivement pour sa retraite.

Lors du départ à la retraite, l’épargne accumulée peut être récupérée de différentes façons. Elle peut ainsi être récupérée progressivement sous forme de rente viagère ou directement sous forme d’un capital.

Les versements sur un PER sont déductibles des revenus imposables (sous conditions)

Ce placement ne peut être débloqué avant votre départ à la retraite que dans quelques cas limités

Ouvrir une assurance-vie

L’assurance-vie, placement préféré des Français, vous permet de vous constituer un capital pour votre retraite tout en bénéficiant de conditions fiscales avantageuses.

A tout moment, vous pouvez réaliser des rachats partiels sans contrainte particulière si vous avez besoin d’argent. De plus, après 8 ans, la fiscalité devient particulièrement intéressante.

Lors de votre départ à la retraite, vous pourrez si vous le souhaitez obtenir une rente régulière complémentaire issue de votre contrat d’assurance vie. Si vous n’êtes pas intéressé(e) pour bénéficier d’une rente régulière, vous pourrez toujours retirer une partie (ou la totalité) de votre épargne du contrat quand bon vous semblera pour financer vos projets ou faire face à des imprévus.

Il est à noter qu’il n’est jamais trop tôt pour ouvrir une assurance-vie. Pour bénéficier des avantages de l’assurance vie dès le début de votre retraite, ouvrez votre contrat au plus tard 8 ans avant la date anticipée de départ en retraite.

Découvrez ici les meilleures assurances-vie en fonds euros du marché !

Un placement "couteau suisse" qui répond à de multiples objectifs patrimoniaux

Des rendements en berne sur les fonds en euros

Investir dans l'immobilier en direct

Au moment de la retraite, bénéficier de loyers pour compléter ses revenus peut être une solution intéressante pour amortir la baisse du pouvoir d’achat liée au départ en retraite.

Toujours en activité, vous avez peut-être la possibilité d’acquérir un bien immobilier destiné à la location et de rembourser tout ou partie de vos mensualités de remboursement d’emprunt grâce aux loyers perçus.

Cela nécessite souvent d’emprunter sur une durée longue (de 15 à 25 ans) grâce à un crédit immobilier. Afin de ne pas avoir à supporter les mensualités de remboursement de l’emprunt au moment du départ à la retraite, il faut ainsi, si possible, investir suffisamment tôt (par exemple avant 45 ans).

La fiscalité pesant sur l’immobilier est assez lourde. Les revenus fonciers ont notamment été exclus de la “flat tax” mise en place par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Il existe cependant différentes niches fiscales dans l’immobilier, qui permettent d’investir dans l’immobilier tout en limitant voire réduisant la fiscalité. Voici les principales niches fiscales à étudier :

  • LMNP : avec le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), vous pouvez amortir le bien immobilier, montage qui permet de ne pas payer d’impôts sur vos revenus fonciers durant plusieurs années (souvent plus de 15 ans).
  • Loi Malraux : le régime Malraux propose des réhabilitations de bâtiments anciens et classés en France. Cela permet notamment d’abaisser fortement la pression fiscale sur la durée des travaux. Le dispositif donne effectivement droit à une réduction d’impôt calculée sur le montant des travaux de restauration engagés par le contribuable jusqu’à 30%. Pour le calcul de la réduction d’impôt en loi Malraux 2020, le montant des travaux est cependant plafonné à 400.000 euros sur 4 années consécutives. Les SCPI Malraux permettent également une réduction de 18% du montant investi.
  • Le dispositif Pinel : mis en place depuis 2014, ce dispositif d’investissement dans le neuf permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12 à 21% de l’investissement, en fonction de la durée de location du bien. Ce dispositif est plafonné à 300.000 euros par foyer fiscal (2 biens maximum par an). Il est également possible de profiter de ce dispositif à travers des SCPI Pinel.

Possibilité de profiter de l'effet de levier du crédit

Des montants à investir élevés, une fiscalité peu favorable et des contraintes de gestion

Souscrire une SCPI de rendement

Egalement appelées “pierre papier”, les SCPI vous permettent d’investir dans l’immobilier par l’intermédiaire de sociétés de gestion. En fonction de sa stratégie, la SCPI investit dans différents biens immobiliers (bureaux, commerces, entrepôts, …) et vous reversent des loyers, en fonction des parts que vous détenez. 

Les SCPI sont accessibles à partir de quelques milliers d’euros et il est possible d’investir comptant ou à crédit.

Dotées de rendements attractifs (supérieurs à 4% en moyenne), les SCPI peuvent générer un complément de revenus intéressant pour la retraite. 

Il existe des SCPI de rendement et également des SCPI fiscales (Pinel, Malraux ou de déficit foncier), qui permettent de profiter des avantages fiscaux.

Comparez ici simplement toutes les SCPI du marché !

Tous les avantages de l'immobilier, sans les contraintes

Un placement collectif dont la liquidité est limitée

Vous avez besoin de conseils pour votre retraite ?
Prenez contact avec nos conseillers

01 39 43 32 61

Appelez-nous du lundi au vendredi, de 9h à 20h (appel non surtaxé)

conseil@grisbee.fr

Nos conseillers sont à votre disposition pour toutes vos questions financières

Venez nous rendre visite

Nous vous accueillons au 3 rue Pétigny à Versailles (78000)

Ou laissez-nous un message

Comments are closed.