Girardin Industriel

Girardin Industriel / Girardin Social

Jusqu'à 114% de réduction d'impôt en investissant dans les DOM-COM

grisbee_images_placements_girardin

La loi Girardin permet de soutenir le développement économique des départements et collectivités d’outre-mer. Ce dispositif consiste à financer l’investissement dans des matériels industriels neufs (Girardin Industriel) et dans des logements sociaux neufs (Girardin Social).

Cette niche fiscale est très particulière : elle procure une réduction d’impôt supérieure au montant investi mais, en contrepartie, l’investisseur ne récupère par ses fonds. Il s’agit donc d’un investissement « one shot ».

A titre d’exemple, un particulier qui investit 10.000€ dans un Girardin Industriel à 110% fin 2019 peut obtenir une réduction d’impôt de 11.000€ en 2020. Ainsi, le gain obtenu sera de 10% en quelques mois. L’investisseur n’obtiendra en revanche pas d’autres revenus de cet investissement.

Comme les SOFICA, le Girardin est pris en compte dans un plafond spécifique de 18.000€. Cependant, le montant retenu dans ce plafond va de 30% (Girardin Social) à 44% (Girardin Industriel) du montant investi. Pour un Girardin Social, la réduction d’impôt peut donc atteindre jusqu’à 60.000€.

  • Compte tenu de l’avantage fiscal accordé, le Girardin Industriel est l’investissement qui demande le moins d’effort d’investissement pour réduire son impôt sur le revenu.
  • Le Girardin Industriel est un produit de défiscalisation particulièrement efficace si vous êtes fortement imposé.
  • Attention : ce dispositif a parfois rencontré des problèmes juridiques compte tenu de projets industriels qui n’ont pas abouti. Il est ainsi arrivé que l’avantage fiscal accordé soit remis en cause par les services fiscaux. Il est donc essentiel de se tourner vers des sociétés de gestion réputées et de privilégier les Girardin qui proposent une assurance contre ce risque juridique.
8 solutions pour réduire votre impôt

Notre sélection de Girardin Industriel

  • Une maîtrise incomparable de l’investissement Girardin
  • 1er prix de la catégorie « Promoteur de solutions Girardin » en 2017, 2018 et 2019 décerné par le magazine Gestion de Fortune
  • 80% des clients renouvellent leur souscription chaque année 
  • Risque limité grâce à la garantie G3F proposée qui couvre le risque juridique et fiscal

Tout savoir sur le Girardin

  • Investissement dans des matériels industriels neufs et/ou dans des logements sociaux neufs dans les DOM COM

  • Investissement “One Shot” à fonds perdus

  • Réduction d’impôt sur le revenu pouvant aller jusqu’à 120% du montant investi

  • Réduction maximum de 60.000€ via un Girardin logement social agréé

  • Produit de défiscalisation ne rentrant pas dans le plafonnement global des niches fiscales de 10.000€

  • Surplus de réduction d’impôt pouvant être utilisé sur les 5 années suivants l’investissement

Il existe deux types de Girardin :

  • Le Girardin Industriel investit, comme son nom l’indique, dans du matériel industriel ultramarin. Le matériel financé par le contribuable doit impérativement être exploité par des habitants ultra marins pendant au moins 5 ans.
  • Le Girardin Social investit dans la construction de logements sociaux dans les Départements et Collectivités d’Outre-mer.

Le Girardin Industriel vise à soutenir le développement économique des territoires d’Outre Mer. C’est un produit de défiscalisation à partir duquel les investissements industriels et/ou sociaux effectués dans les territoires d’Outre Mer donnent lieu à une forte réduction d’impôt sur le revenu.

Le Girardin Social, lui, a pour objectif de compenser la pénurie de logements sociaux dans les DOM-COM. C’est un produit de défiscalisation à partir duquel les investissements dans les logements sociaux effectués dans les territoires d’Outre Mer donnent lieu à une forte réduction d’impôt sur le revenu, sans aucun revenu locatif ni plus-value de cession.

Pour cela, il est possible d’investir chez des professionnels qui font des montages financiers complexes et solides afin de sécuriser cette défiscalisation.

Toute personne physique, domiciliée en France et qui paie des impôts importants, pourra utiliser un Girardin Industriel et/ou Social pour bénéficier d’une réduction d’impôts. Pour cela, il devra verser à une société un montant déterminé à l’avance, et en N+1, il recevra une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 120% du montant versé en N.

Plus l’investissement se fait tôt dans l’année et plus la réduction d’impôts est importante.

Si le montant de la réduction fiscale excède l’impôt à payer, le surplus sera utilisable sur les 5 années suivantes.

La spécificité du Girardin est qu’il s’agit d’un investissement “one shot” ou à fonds perdus. L’investisseur ne touche aucun loyer et ne retrouve pas son investissement initial mais obtient dès l’année qui suit la souscription une réduction d’impôt pouvant atteindre 120% du montant investi.

A titre d’exemple : en 2019, vous investissez 10.000 euros dans un Girardin. L’année suivante, l’Etat vous accorde une réduction d’impôt de 12.000 euros. En quelques mois, vous obtenez donc un gain de 2.000 euros.

Avantage important : le Girardin est hors plafonnement des niches fiscales de 10.000 euros. Il est en effet soumis à un plafond spécifique de 18.000 euros. Mieux, le plafond retenu pour le Girardin est le montant net de rétrocession au locataire.

Dans le cadre d’un Girardin industriel, la réduction peut ainsi atteindre 52.941 euros pour les projets industriels supérieurs à 250.000 euros. En effet, l’investissement est retenu à hauteur de 34% dans le plafond des niches fiscales (ce qui correspond donc bien à 18.000 euros nets de rétrocession locataire).

La réduction d’impôt acquise au titre des investissements en Girardin logement social peut quant à elle atteindre 60.000 euros. Elle est en effet retenue à hauteur de 30% dans le plafond des niches fiscales.

Cet investissement est accessible à partir de 2.500 euros d’impôts.

La réduction d’impôt accordée au contribuable est conditionnée à la location du matériel industriel et/ou du logement social financé durant 5 ans à un exploitant local.

Le Girardin présente un risque juridique. Si le projet social ou industriel ne respecte pas les critères de la loi Girardin, l’Etat peut demander au contribuable de rembourser l’avantage fiscal accordé. De la même manière, le contribuable peut se voir contraint de le rembourser si un problème majeur survient pendant la période de location de 5 ans.

Afin de couvrir ce risque juridique, il est possible d’investir dans des Girardins qui ont reçu un agrément de l’administration fiscale. Certains dispositifs sont par ailleurs proposés avec des assurances, qui permetttent également d’être couvert. Dans tous les cas, il est essentiel de faire appel à une société de référence dans le Girardin.

Besoin d'aide ? Prenez contact avec nos conseillers

01 39 43 32 61

Appelez-nous du lundi au vendredi, de 9h à 20h (appel non surtaxé)

conseil@grisbee.fr

Nos conseillers sont à votre disposition pour toutes vos questions financières

Venez nous rendre visite

Nous vous accueillons au 3 rue Pétigny à Versailles (78000)

Ou laissez-nous un message

Comments are closed.