Impôts : le prélèvement à la source reporté à 2019

Facebook
Twitter
LinkedIn
Le prélèvement à la source devait être mis en place en janvier 2018. Le Premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer son report à 2019. Plus précisément, le Premier ministre précise que le dispositif sera d’abord testé en 2018 dans « des entreprises volontaires », afin de réaliser un audit avant d’étendre le prélèvement à la source en 2019.
Cette année, l’impôt sur le revenu devrait donc peu évoluer, puisque notre Président n’a pas prévu de nouvelle réforme significative.
Le prélèvement à la source, qu’est-ce que c’est ?
Cette réforme, qui fait couler beaucoup d’encre, prévoit que l’impôt sera directement prélevé sur les revenus touchés par les contribuables.
A titre d’exemple, un salarié sera prélevé du montant de ses impôts chaque mois, sur son bulletin de salaire : son salaire net mensuel baissera donc mécaniquement.
Aujourd’hui, nous payons des impôts sur les revenus de l’année précédente. Avec le prélèvement à la source, les contribuables sont donc imposés directement sur les revenus de l’année en cours.
Cela pose d’ailleurs un problème : comment faire en sorte de ne pas imposer deux fois les contribuables lors de la mise en place de la réforme (sur les revenus de l’année précédente pour l’ancien système et sur les revenus de l’année en cours avec le prélèvement à la source ? Une année « blanche » a été anticipée : concrètement, l’année de la mise en place de la réforme, les revenus de l’année précédente ne seront pas taxés, l’Etat ayant bien entendu prévu des règles pour ne pas créer d’effet d’aubaine pour ceux qui seraient tentés d’augmenter fortement leurs revenus l’année précédant la mise en place du prélèvement à la source).

Moins d’incertitude fiscale cette année

Bonne nouvelle pour les contribuables : il n’y a plus d’incertitudes fiscales majeures cette année. Les règles entourant l’année « blanche » n’étant pas vraiment claires, il était en effet très difficile de prendre des décisions financières jusqu’à présent.
Par exemple, les montants placés sur un PERP ou un Madelin en 2017 ne devaient a priori pas apporter de déduction fiscale en 2018. Avec ce report, les contribuables peuvent donc mettre en place leurs dispositifs de réductions d’impôts sans risque (sauf changement d’orientation politique…).
La question devrait toutefois se reposer l’année prochaine et il faudra donc suivre avec vigilance les annonces fiscales de 2018 !
> A voir également : découvrez comment réduire votre impôt avec notre simulateur de défiscalisation

Les dernières actualités de vos finances et de votre patrimoine

Retrouvez tous nos conseils financiers

placements trésorerie entreprise associations
Conseil

Placer la trésorerie de son entreprise

Placez votre trésorerie

Voir nos conseils
Investir en bourse
Conseil

Investir en bourse

Tout savoir pour démarrer en bourse

Voir nos conseils
Placements ISR - Investir de manière responsable
Conseil

Tout savoir sur l'investissement durable

La finance durable

Voir nos conseils
investir dans l'immobilier
Conseil

Investir dans l'immobilier

L'immobilier : l'investissement préféré des Français

Voir nos conseils
Préparer sa retraite
Conseil

Préparer sa retraite

Des revenus complémentaires pour votre retraite

Voir nos conseils
Placer argent sans risque
Conseil

Placer de l'argent sans risque

Comment épargner en toute sérénité

Voir nos conseils
Investissement et plaisir
Conseil

Associer investissement et plaisir

Quand investir rime avec plaisir !

Voir nos conseils
conseils defiscalisation
Conseil

Les meilleures solutions pour défiscaliser

Réduisez votre imposition

Voir nos conseils
transmettre son patrimoine
Conseil

Transmettre son patrimoine

Optimisez la transmission de votre patrimoine

Voir nos conseils
Placer de l'argent pour ses enfants
Conseil

Placer de l'argent pour ses enfants

Préparez l'avenir de vos enfants

Voir nos conseils
Inscrivez-vous à notre prochain webinaire "Donnez du sens à votre impôt" jeudi 1er décembre à 18h ⏰
This is default text for notification bar